Kézako ?

Mieux consommer

590 kilos : c'est la quantité de déchets que produit un français chaque année ! C'est trop et leur élimination coûte cher.

La prévention des déchets a pour but de réduire cette quantité. Elle est définie par l'ADEME comme « l'ensemble des mesures et des actions prises en amont (notamment au niveau de la conception, de la production, de la distribution et de la consommation d'un bien) visant à réduire l'ensemble des impacts sur l'environnement et à faciliter la gestion ultérieure des déchets (notamment par la réduction des quantités de déchets produits et/ou de leur toxicité, ou par l'amélioration du caractère valorisable) ».

La prévention des déchets consiste donc à faire moins de déchets pour alléger notre poubelle, mais aussi à limiter leur nocivité.

Les textes de référence

  • Le Plan national de prévention de la production de déchets, adopté en 2004, fixe un cadre de référence : « Les actions de prévention portent sur les étapes en amont du cycle de vie du produit avant la prise en charge du déchet par un opérateur ou par la collectivité, depuis l'extraction de la matière première jusqu'à la réutilisation et le réemploi ».

  • La Loi du 13 juillet 2010, dite loi « Grenelle 2 » prévoit que : « Les collectivités territoriales responsables de la collecte ou du traitement des déchets ménagers et assimilés doivent définir, au plus tard au 1er janvier 2012, un programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés indiquant les objectifs de réduction des quantités de déchets et les mesures mises en place pour les atteindre ».