En pratique

Composteurs en bois

Comment composter ?

Composteur en bois

Le compostage peut se faire en bac (dans un composteur) ou en tas (à l'air libre). Les 2 solutions ont des avantages et des inconvénients. Quel que soit votre choix, l'important est de bien suivre le processus de compostage.

Depuis 2009, le SICTOM Nord Allier met à disposition des usagers qui le souhaitent un composteur individuel d'une capacité de 300 litres (15 euros) ou 600 litres (25 euros) et un bio seau. Pour cela, il suffit de remplir le bon de réservation et nous le renvoyer. Dès réception de votre commande, un mail de confirmation vous sera communiqué avec les modalités de retrait. (voir liste des points de retrait ci-contre)



Quoi composter ?

En théorie, tous les déchets organiques peuvent être compostés. Ils finiront tôt ou tard par se dégrader. En pratique, si on souhaite obtenir rapidement un compost de qualité, il est préférable d'être vigilant sur les déchets que l'on intègre à son composteur.



Règles d'or

Varier les déchets : Pour faire un bon compost, il faut équilibrer les apports de déchets humides (cuisine, herbe coupée…) et de déchets secs (branches, feuilles mortes…).

Aération des déchets verts

Surveiller l'humidité : Le compost doit être humide (comme une éponge pressée) mais sans excès. Trop d'humidité empêche l'aération, ce qui freine le processus de compostage et dégage des odeurs désagréables. Pas assez d'humidité assèche les déchets, les micro-organismes meurent et le processus s'arrête.

Aérer les déchets : Au cours du compostage les micro-organismes ont besoin d'oxygène. Ils sont asphyxiés si l'air ne circule pas correctement. Brasser régulièrement, surtout au début du compostage, à l'aide d'une fourche ou d'un brass'compost.



Conseils et astuces

Installez votre composteur sur un terrain :

  • Plat et sans herbe (sol nu), en contact direct avec la terre (ne pas mettre sur une dalle en béton ou une terrasse), afin de faciliter la circulation des micro-organismes entre la terre et les matières en décomposition.

  • Légèrement ombragé et abrité du vent.


Pour un compostage facile et non contraignant, adoptez ces quelques réflexes !

  • Laisser une fourche à proximité du compost pour brasser chaque nouvel apport.

  • Utiliser un « bio-seau » dans la cuisine. Il stockera temporairement vos déchets et évitera les allers-retours trop fréquents au composteur.

  • Eviter d'apporter un déchet en grande quantité dans le compost (feuilles mortes, tonte de pelouse) pour ne pas étouffer le tas. Vous pouvez les utiliser en paillage ou les stocker pour les introduire petit à petit dans votre composteur.

  • Broyer les déchets volumineux pour faciliter leur décomposition (branches).

  • Une fois par an, vider votre composteur de son contenu pour faire sécher ses parois intérieures.